Alimentation

Les deux tableaux suivants servent de référence aux éleveurs soucieux d'optimiser leur production de mohair.
Conduite alimentaire au cours du développement des jeunes chèvres Angora

Période 

Développement physiologique 

Techniques d'alimentation

De la naissance à 3 jours

Besoin immunoglobulines pour bâtir l'immunité

  • Favoriser l'ingestion de colostrum dès la naissance

De 4 à 20 jours

Possibilité de diarrhée

  • Veiller à l'ingestion suffisante de lait, sinon allaitement artificiel

De 3 à 10 semaines jusqu'au sevrage

Préparation à la rumination

  • Offrir un très bon foin et moulée début-croissance  (18 % P.B.) et eau à volonté

 

Préparation au sevrage

  • Favoriser ingestion aliments grossiers, s'assurer de la fraîcheur du foin et moulée. Sel iodé cobalté.
  • Surveiller ballonnement et troubles digestifs

Postsevrage

Début de la phase critique
La croissance peut ralentir
Développement du rumen

  • 15 jours après sevrage, donner de la moulée (16 %) graduellement jusqu'à maximum de 300 g/jour.
  • Servir un bon foin + eau propre à volonté + sel iodé cobalté.

De 4 mois à la saillie

Développement de la taille
Développement du potentiel reproducteur

  • Bien nourrir.
  • À 6 ou 7 mois, favoriser la consommation de fourrage, limiter la moulée à 200 ou 300 g/jour.
  • Offrir un bon foin, eau et sel

Source : La chèvre Angora par Lise Gascon, BSC avec la collaboration de Chantale Beaulieu, agronome

Conduite alimentaire selon le cycle physiologique de la chèvre

Période

Développement physiologique 

Techniques d'alimentation

Gestation

3 premiers mois

Besoin en énergie et protéines peu élevé

Foin de bonne ou moyenne qualité

Deux derniers mois

Développement max. du fœtus
Besoins nutritifs élevés
Capacité d'ingérer réduite

  • Foin de haute qualité (pas de légumineuses)
  • Moulée (12 % P.B.) graduellement à raison de 250 à 550 g/jour
  • 15 jours avant la mise bas, moulée de 14 à
    16 % P.B.

Mise bas et lactation

2 premiers mois

Besoins maximaux
appétit restreint

  • Foin de haute qualité
  • Moulée de 14 à 16 % P.B.
  • Quantité de 500 à 1200 g/jour selon production laitière de la mère et foin

 

Fin de la lactation

Appétit redevient normal

Moulée réduite graduellement

Sevrage

 

Attention aux mammites

. Pas de moulée

Tarissement

 

Besoins minimaux

Foin de qualité moyenne et/ou pâturage comblent les besoins

. Reconditionnement

 

Augmenter le taux d'ovulation
Regrouper les saillies

Environ 200 à 300 g d'orge/jour

Source : La chèvre Angora par Lise Gascon, BSC avec la collaboration de Chantale Beaulieu, agronome

Remarques :

  • Complémenter avec du sel iodé cobalté et de l'eau propre à volonté.
  • Un apport de vitamines et de minéraux est nécessaire si le concentré est constitué de céréales, sans premix.
  • La nature et les quantités de moulée mentionnées précédemment sont des indications.
  • Elles varient selon les besoins individuels et la qualité du fourrage distribué.
Statistiques sur le lait Info-Net Chèvre Nouvelles Activités Forum

Le Syndicat des producteurs de chèvres du Québec © Tous droits réservés            Politique de confidentialité  |  Conditions d'utilisation

Conception site web: Ubéo et Agri-Design Inc., Colibri Stratégie