Normes de la race Angora

Les chèvres Angora reconnues au Canada doivent être de couleur blanche seulement. La toison blanche sur la face et sur les pattes ne doit pas contenir de fibres colorées bien que des taches bleu foncé ou brunes peuvent être permises sur la peau du nez ou des oreilles. Les cornes sont grises ou ivoire, jamais complètement noires ou bleues, et doivent être assez espacées à leur origine sur le crâne. Chez le bouc, les cornes se courbent vers l'extérieur et vers l'arrière. Chez la femelle, elles poussent vers l'arrière et vers le bas; on ne doit pas les couper. Les sabots sont comme les cornes, gris ou jaunâtre, et ne doivent pas être noirs ou bleus. On tolère quelques lignes noires sur les cornes ou les sabots cependant. Les oreilles sont pendantes. La toison de mohair est d'un blanc pur et couvre entièrement le corps de l'animal à l'exception des oreilles ou de leur extrémité, des yeux, du nez et de la bouche. Les pattes sont couvertes jusqu'en bas des genoux ou des jarrets et même idéalement jusqu'aux sabots.

La toison doit être uniforme en longueur et en qualité sur tout le corps, avec une croissance d'un pouce ou plus par mois. Elle devrait être fine et douce au toucher sans jarres (kemp) et avec suffisamment d'huiles et de cire pour lui conserver un lustre sans pareil. À partir de l'âge de 18 mois, alors que l'animal est tondu pour la troisième fois, il devrait produire de 6 à 7 livres (3 kg) de mohair et ainsi tous les six mois par la suite jusqu'à l'âge de 8 ans, alors que la quantité de mohair peut commencer à diminuer. Le poids minimum d'un bouc de quinze mois est de 80 lb (36 kg) et celui d'une chevrette du même âge, de 60 lb. (27 kg) et plus. Le corps de la chèvre Angora doit être long avec une poitrine large et profonde, un bon périmètre thoracique et des côtes pleines. Le dos doit être droit et fort allant en s'élargissant vers l'arrière. Les pattes avant sont plutôt courtes et droites sans courbure intérieure ou extérieure. Elles sont bien écartées et placées directement sous le corps. Les pattes arrière présentent une ligne droite de la queue aux jarrets puis aux pieds : pas de jarrets rapprochés ou en faucille. Les paturons sont forts. La tête est de moyenne à grosse, plutôt courte, mais large avec un nez droit.

L'animal n'aura pas une mâchoire supérieure ou inférieure proéminente. La peau est ample et présente plusieurs replis. La chèvre Angora est féminine, c'est-à-dire qu'elle a une ossature, des cornes et une toison beaucoup plus fines que celles du bouc. Elle doit avoir un pis suffisamment développé pour nourrir sa progéniture. Les trayons sont écartés et pas trop agrandis. Les testicules du bouc sont gros et suspendus dans un scrotum pas trop penduleux évitant qu'ils ne traînent sur le sol ou qu'ils ballottent derrière les pattes lorsque l'animal marche. Le scrotum ne devrait pas être divisé sur plus du quart ou du tiers de sa longueur.

 


Source : La chèvre Angora par Lise Gascon, BSC avec la collaboration de Chantale Beaulieu, agronome

 

Statistiques sur le lait Info-Net Chèvre Nouvelles Activités Forum

Le Syndicat des producteurs de chèvres du Québec © Tous droits réservés            Politique de confidentialité  |  Conditions d'utilisation

Conception site web: Ubéo et Agri-Design Inc., Colibri Stratégie